Les examens

L’examen théorique

Le code de la route est l’épreuve théorique indispensable pour accéder à l’examen pratique du permis de conduire. Il est donc nécessaire de le préparer à l’auto-école, et à la maison grâce au pack web et au livret de révision.

Depuis la nouvelle réforme du code de la route en 2016, les candidats au code de la route doivent maintenant passer cet examen a la Poste. Pour ce faire, il suffit d’aller sur le site, de s’inscrire en ligne à la session souhaitée (jour, heure et lieu) et, pour 30 euros, vous pouvez passer l’épreuve du code de la route.

L’examen dure entre 20 et 30 minutes. Aucun changement concernant le nombre de questions : le candidat doit répondre à 40 questions aléatoires, qui sont différentes pour chaque candidat. Le nombre d’erreurs à ne pas dépasser est toujours fixé à 5. Chaque candidat est muni d’une tablette numérique et d’un casque audio pour passer son épreuve. Et le résultat du code est envoyé par mail sous 48 à 72h.

Le nombre de fautes au code de la route quant à lui ne sera communiqué qu’en cas d’échec à l’examen.

L’examen pratique

Informations :

  • Pour pouvoir passer l’examen pratique, il faut avoir obtenu l’examen théorique général du permis de conduire (code de la route).
  • Le nombre maximum de présentations à cet examen est de 5 sur une période de 5 ans à compter de la réussite de votre examen théorique général du permis de conduire.
  • Quand ? Lorsque vous vous sentez prêt à passer cet examen, votre moniteur  vous inscrit en préfecture. Vous recevrez par la suite votre convocation à l’examen avec la date, l’heure et les lieux de rendez-vous de l’examen.
  • Vous êtes candidat libre, il vous suffit d’attendre la réception de votre  convocation au permis. 

Avant l’examen :

Soyez à l’heure le jour J, et vérifiez bien que vous avez pris votre pièce d’identité et  votre convocation. Le cas échéant pensez à votre livret d’apprentissage ( conduite supervisée, accompagnée et candidat libre).

Votre examinateur sera amené à effectuer le contrôle de ces documents avant le début de l’examen.

Pendant l’examen :

Vous allez être évalué sur un parcours qui comporte des passages en et hors agglomération. Votre examinateur va vérifier votre capacité à déceler les changements de contexte sur la route et à vous y adapter.

Dans tous les cas il faudra  conduire de façon effective et à allure soutenue sur route et sur autoroute. Votre examinateur va vous donner des instructions directionnelles simples.Cependant, avec le stress, il est possible que vous ne compreniez pas ou que vous n’ayez pas entendu ce qu’il vous a dit,  dans ce cas n’hésitez surtout pas à le faire répéter plutôt que de commettre une erreur.

Votre mission est de lui faire partager votre assurance et votre autonomie au volant. Si vous y parvenez, il n’y a pas de raison pour que épreuve ne se passe pas bien. Il faudra également lui monter que vous avez conscience des risque grâce à votre conduite en toute sécurité.

Votre conduite va être ponctuée par plusieurs « sous épreuves » :

Selon l’Arrêté du 2 juillet 2014 modifiant l’arrêté du 19 février 2010 relatif aux modalités de l’épreuve pratique de l’examen du permis de conduire de la catégorie B et de la sous-catégorie B1

1 Test de vue :

L’examinateur pourra par exemple vous demander de lire la plaque d’immatriculation de la voiture se trouvant devant vous, ou de lire une inscription sur un panneau pour vérifier votre vue.

2 Vérifications intérieures et extérieures :

Lors de votre passage à l’examen pratique du permis de conduire, l’inspecteur va vous demander de procéder à 2 vérifications, qui comptent pour 3 points :

  • 1 vérification intérieure : 1 point
  • 1 vérification extérieure : 1 point et la question qui lui est associée : 1 point

Une Manœuvre :

 La réalisation d’une manœuvres choisie par l’expert. On vous jugera surtout sur votre capacité à maintenir la sécurité pendant votre manœuvre et sur votre technicité.

Un bon conseil : Gardez votre calme, vous ne jouez pas votre vie et en plus ça ne dure que 30 minutes !

Barème et notation:

Cet examen est noté sur 31 points. Pour être admis il faut obtenir au minimum 20 points et ne pas commettre de faute éliminatoire.

Il y a 5 niveaux d’appréciation :

E : faute éliminatoire (elle entraîne systématiquement l’échec du candidat à l’examen, elle se définit par un comportement dangereux du candidat, se mettant en danger, ou mettant en danger les usagers.

0 : le candidat n’obtient pas de point pour cette compétence mais n’a pas commis de faute grave et éliminatoire.

1 : 1 point obtenu. La compétence est en cours d’acquisition mais est toutefois encore mal maitrisée. Elle a été mise en œuvre pendant l’examen de manière incomplète.

Exemple : le clignotant est mis en tournant.

2 : 2 points obtenus.

La compétence est acquise. Elle a été mise en œuvre pendant l’examen à des niveaux de qualité variable.

Exemple : le clignotant est parfois mis tardivement.

3 : 3 points obtenus. La compétence est correctement et régulièrement restituée. Le candidat a su la mettre en œuvre à chaque fois que cela était nécessaire.

Quelque soit l’erreur que vous avez commise, si l’inspecteur intervient physiquement sur les pédales ou le volant, cela sera forcément considéré comme une faute éliminatoire.

Dans ce cas, dites-vous que c’est un mal pour un bien. Pensez aux dégâts, s’il n’avait pas été présent !

A noter : une intervention verbale de l’examinateur n’est pas forcément synonyme d’élimination.
Il a le droit de vous faire des remarques sur votre conduite et cela est une bonne chose. Vous restez un jeune conducteur avec des qualités et des défauts qui sont pardonnables. Servez-vous alors de ses conseils pour mieux faire !

Après l’examen :

Les résultats:

Muni de votre code NEPH, vous devrez vous connecter sur ce site pour connaitre vos résultats.

En cas de réussite, vous pourrez télécharger un certificat d’examen du permis de conduire (CEPC) portant la mention favorable. Il est valable 4 mois en attendant la délivrance de votre permis de conduire.

Si vous avez échoué, vous recevrez un bilan précis de votre prestation ainsi que pour les candidats libres votre cerfa 02  avec la mention défavorable.

Ce bilan vous indiquera les compétences que vous n’avez pas acquises. Avec un peu d’entrainement, vous  devriez être au point pour votre prochaine présentation.

Vous êtes actuellement hors ligne

Défilement vers le haut